Orientations stratégiques et objectifs opérationnels
de la Politique de l’Eau Partagée

Participation à la mise en œuvre de la politique de l’eau partagée (PEP)

aSi les ressources en eau apparaissent globalement abondantes et de bonne qualité, elles sont cependant inégalement réparties dans l’année, dans la durée et dans l’espace. Ces ressources s’avèrent très vulnérables, qu’elles soient superficielles ou qu’elles soient souterraines.

Nombreuses sont les menaces qui affectent cette ressource : le feu et les espèces envahissantes, le surengravement et l’assèchement des rivières soumis aux impacts des exploitations minières anciennes, les pollutions accidentelles ou chroniques, les prélèvements excessifs d’eau ou de matériaux qui peuvent altérer l’équilibre des cours d’eau ou provoquer des remontées salines… Ces effets se conjuguent, et risque de porter atteinte en aval au lagon.

La politique de l’eau partagée, c’est donc la recherche d’un équilibre, sous la responsabilité des décideurs publics qui disposent des leviers d’actions mais aussi celle des Calédoniens eux-mêmes qui doivent devenir les premiers acteurs de la gestion durable de l’eau et des milieux aquatiques.

Le schéma d’orientation est constitué de six objectifs stratégiques qui regroupent des enjeux, des compétences et des moyens d’actions particuliers. Ces objectifs sont intégrés dans le schéma d’orientation de la Politique de l’Eau Partagée (PEP)

synthétisé sous forme d’une présentation 

Ce schéma a été adopté à l’unanimité par le congrès le 19 mars 2019. Pour son déploiement, une première organisation a aussi été approuvée par le congrès le 20 février 2019.

SANCTUARISER LES ZONES DE CAPTAGE ET LES RESSOURCES STRATÉGIQUES, PRÉSERVER LES MILIEUX

Objectifs opérationnels

1.1. Connaître les besoins et les ressources, définir les ressources stratégiques
1.2. Préserver ou restaurer le bon état des eaux et des milieux naturels
1.3. Améliorer la transparence et le partage des données sur l’eau
1.4. Mettre en place les outils de pilotage de la ressource adaptés aux contextes et aux crises
1.5. Définir ou rénover le cadre juridique de la protection des ressources
1.6. Faire appliquer le cadre juridique de la protection des ressources stratégiques

Pour toutes précisions : [email protected] – 26 09 71

FOURNIR 150 LITRES PAR JOUR D’EAU POTABLE AUX CALÉDONIENS À ÉCHÉANCE 2025

Objectifs opérationnels

2.1 Disposer d’un schéma d’alimentation en eau potable complet à l’échelle du Pays, incluant les solutions pour les populations isolées
2.2 Améliorer les performances de la distribution d’eau potable pour réduire les pénuries et les risques sanitaires
2.3 Améliorer la qualité de l’eau distribuée
2.4 Modifier les comportements pour réduire les consommations
2.5 Renforcer et optimiser l’action des services communaux en charge de l’alimentation en eau potable
2.6 Définir, rénover et faire appliquer le cadre juridique relatif à l’eau potable

SENSIBILISER, COMMUNIQUER, INFORMER, ÉDUQUER, FORMER : FAIRE DE TOUS LES CALÉDONIENS DES HYDRO-ÉCO CITOYENS

Objectifs opérationnels

3.1. Sensibiliser le grand public à la situation de l’eau en Nouvelle-Calédonie
3.2. Déployer des plans de sensibilisation par public cible
3.3. Créer et piloter la force et les moyens de sensibilisation

S’ORIENTER VERS LE « ZÉRO-REJET D’EAU NON TRAITÉE » À ÉCHÉANCE 2045

Objectifs opérationnels

4.1. Doter le Pays d’un schéma directeur d’assainissement adapté aux réalités calédoniennes
4.2. Améliorer les performances de l’assainissement collectif des eaux usées
4.3. Déployer un plan d’amélioration de l’assainissement individuel
4.4. Modifier les comportements des usagers pour réduire les effluents
4.5. Renforcer et optimiser l’action des services communaux en charge d’assainissement
4.6. Définir, rénover et faire appliquer le cadre juridique relatif aux pollutions et aux rejets

METTRE L’EAU AU CENTRE DE TOUS LES PROJETS D’AMÉNAGEMENT À ÉCHÉANCE 2025

Objectifs opérationnels

5.1. Planifier les actions d’aménagement et de gestion des eaux en fonction des besoins et usages
5.2. Valoriser la ressource dans des démarches d’aménagement durable
5.3. Connaître les menaces et les risques liés à l’eau
5.4. Se prémunir contre les risques liés à l’eau
5.5. Compléter et faire appliquer le cadre juridique sur l’eau

MIEUX MAÎTRISER L’EAU POUR AUGMENTER LA PRODUCTION AGRICOLE LOCALE ET PARVENIR À UN TAUX DE COUVERTURE ALIMENTAIRE DE 50 % À ÉCHÉANCE 2030

Objectifs opérationnels

6.1. Connaître l’état et ’évolution des besoins et des ressources dans toutes les zones agricoles
6.2. Adapter l’agriculture à l’eau
6.3. Adapter l’eau à l’agriculture
6.4. Prendre en compte les effets du changement climatique et adapter nos pratiques agricoles
6.5. Réduire les impacts de l’agriculture sur la ressource et les milieux
6.6. Mettre en cohérence les politiques publiques

Bouton retour en haut de la page
Fermer