Les Crevettes

1#

Filière crevette, premier exportateur agroalimentaire du pays

723

hectares de surface de bassins de crevettes

1500

tonnes de crevettes sont produites par an

55%

Jusqu’à 55% de la production crevettes est exportée

La « crevette bleue » est le produit phare de l’aquaculture calédonienne. Originaire du Mexique, cette espèce rare présente des qualités reconnues. Les premiers bassins privés ont vu le jour en 1978 avec le soutien de l’Ifremer en Nouvelle-Calédonie, tandis que les exportations ont commencé en 1998.

La production est organisée autour de 19 fermes aquacoles (installées sur la côte Ouest) en activité dont la surface varie entre 11 et 133 hectares, 4 écloseries, 2 ateliers de conditionnement et 2 usines d’aliments. La filière connaît parfois des baisses de production liées à des difficultés de production de post-larves en écloseries, étape très sensible de la production.

Des programmes de recherche, relayés par les services techniques provinciaux, soutiennent le développement de l’activité. 55 % de sa production est exportée vers le Japon principalement puis la France, les États-Unis et l’Australie. Le marché local tient un rôle important dans la filière et correspond à une consommation moyenne de 2,4 kg par personne et par an.

Entre 2016 et 2018, 110 hectares de bassins ont été dédiés au grossissement d’holothuries (Holothuria scabra) sur 7 fermes aquacoles, 300 000 animaux ont été pêchés, traités et commercialisés, ce qui représente environ 50 tonnes d’holothuries fraîches. Le volet reproduction est très bien maîtrisé d’un point de vue biologique, tout comme la transformation des animaux qui est très appréciée par les acheteurs asiatiques.

Ces premiers essais d’élevages d’holothuries en bassin de crevettes ont démontré une action favorable sur les fonds de bassins, les élevages crevettes post-holothuries se sont bien déroulés et l’amélioration des indices techniques est à confirmer lors des prochaines campagnes crevettes pour estimer le potentiel de bioremédiation de ces élevages d’holothuries.

Chiffres clés de la filière crevette

  • 127 millions de post-larves produites en 2018
  • 1 505 tonnes de crevettes produites en 2018, soit +8 % comparé à 2017
  • 1 840 millions de F CFP de chiffres d’affaires pour les fermes pour la campagne 2017/2018, soit +12 % comparé à 2016/2017
  • 244 salariés pour les écloseries et les fermes et 306 salariés en 2018 pour les ateliers

(Source OEA, CAFAT, SOPAC)

LES INTERVENTIONS DE L’AGENCE RURALE :

# Aide à l’export

Le dispositif de soutien à la filière crevettes consiste à soutenir les exportations des ateliers afin qu’ils soient en mesure de proposer un prix de vente attractif sur les marchés export.

# Caisse de stabilisation et mutualisation des écloseries

Les écloseries sur-provisionnent leurs cycles de production au-delà des besoins réels commandés par les fermes afin de pallier les risques de pénuries. Si l’écloserie parvient à produire un excédent de post-larves, celui-ci permettra de combler ou d’anticiper l’éventuel déficit d’une autre écloserie, sinon il pourra être indemnisé par l’Agence Rurale dans la limite d’un plafond préalablement fixé.

# Aide à la diversification aquacole

Depuis 2017, l’ERPA s’est engagé à soutenir les aquaculteurs qui se sont orientés dans une démarche de diversification à travers l’expérimentation d’élevages d’holothuries en bassins de grossissement. Une aide à la production d’holothuries a été reconduite en 2019 par l’Agence Rurale et vise à compléter le niveau de revenu des aquaculteurs pendant cette phase expérimentale.

Bouton retour en haut de la page
Fermer