Avi-cunicole

1434

exploitations avicoles

2ème

filière de production agricole (à égalité avec les bovins)

6000

têtes de lapins

88%

du cheptel avicole est en province Sud

L’avi-cuniculture calédonienne comprend l’élevage de poules pour la chair, la production d’œufs et l’élevage d’animaux de basse-cour (lapins, canards, pigeons, pintades, cailles).

La viande de poulet provient à 80 % d’élevages de poulets de chair (standards, fermiers, chapons, etc.), le reste est issu de l’abattage des poules pondeuses réformées. Un accouveur fournit les éleveurs en poussins d’un jour et en reproducteurs. Les dix principaux exploitants concentrent 75 % du cheptel et sont situés en province Sud. Les petits élevages familiaux prédominent dans le Nord et les îles.

Les importations restent nécessaires pour couvrir les besoins du marché.

Chiffres clés de la filière 2017

  • 3ème rang des productions agricoles
  • Production oeufs: 35,1 millions d’oeufs / 1,1 milliard de F CFP
  • Production chair: 765,6 tonnes de produits chairs / 549,6 millions de F CFP
  • Production basse-cour: 38,3 tonnes /47 millions de F CFP
  • Taux de couverture du marché local “oeufs de consommation” : 86%
  • Taux de couverture du marché local ” poulet de chair” : 8%

(Source : DAVAR)

LES INTERVENTIONS DE L’AGENCE RURALE :

# Aides à la mise en marché de la volaille

Jusqu’à la création de l’Agence Rurale, c’était essentiellement les provinces qui géraient cette filière et les aides étaient différentes d’une province à l’autre. Aujourd’hui, afin d’uniformiser les dispositifs d’intervention sur l’ensemble du territoire, il est proposé deux aides communes à l’ensemble des provinces :

  • Aide au transport : participation aux frais de transport de l’exploitation jusqu’au lieu d’abattage (distance x quantité de produit x aide forfaitaire)
  • Aide à l’abattage : en fonction de la spéculation des produits abattus (aide/spéculation x quantité de produit)
Bouton retour en haut de la page
Fermer